Théophylle Dcx, artiste invité 2024

La pratique artistique de Théophylle Dcx mélange écriture poétique, performance et vidéo. Au travers de ces médiums, il explore et met en scène ses différentes coordonnées sociales et politiques de jeune pédé, de personne séropositive, de travailleur du sexe, d’artiste et de fêtard passionné par la musique, la danse et le clubbing. L’affectivité, l’amour et le désir jouent un rôle important dans les narrations qu’il déploie – dans ses vidéos blogging comme dans ses performances publiques. L’empuissancement par la célébration collective, le lien aux autres, la force des mots, les possibilités et les limites du corps sont autant de sujets qui traversent les dispositifs, toujours situés, qu’il présente au public. Souvent collaboratifs, ses projets incluent des proches, artistes, activistes, ou auteur·ices avec lesquel·les il se sent en communauté. Son travail traite le corps comme une archive et un geste politique incarné, sur lequel apparaissent les reflux de l’histoire, les enjeux des luttes sociales et le besoin d’émancipation des régimes normatifs contemporains.

 

Écrit par Thomas Conchou, directeur du Centre d’Art Contemporain La Ferme du Buisson

 

 

Diplômé de la Villa Arson avec les félicitations du jury en 2022, Théophylle Dcx est originaire de la campagne Stéphanoise.

 

Il a fait parti des résident·es de Artagon Marseille en 2021-2022 et également de celleux de la Maison Artagon dans le Loir et Cher.

 

Ces dernières années, ses textes et performances ont été programmés au Snap Festival à Bruxelles, mais aussi à la Fri Art Kunsthalle de Fribourg ou encore au centre d’art Forde à Genève.

 

Début 2023, il participe à l’exposition collective La Relève à Marseille, dans le cadre du festival Parallèle curaté par Arlène Berceliot Courtin. Au mois de mars, il exposera au CAC La Ferme du Buisson, sous le commissariat de Thomas Conchou et fera également parti des artistes lors de l’expositon 100% à La Villette au mois d’Avril.

 

La publication de son livre Rose2Rage est attendue aux éditions Burn-Août courant 2023, ainsi qu’un texte pour la revue américaine Animal Shelter, publiée par la maison d’édition Semiotext(e).

 

Écrit par Soizic Pineau, journaliste pour Manifesto XXI

 

 

Prix Région Sud Art 2023, artiste invité 2024, Théophylle DCX, Art-o-rama 2023 © Margot Montiny