BECAUSE OF MANY SUNS

The CollezioneTaurisano Acquisition Award

Art-o-rama a le plaisir d’annoncer la deuxième édition de BECAUSE OF MANY SUNS, le prix d’acquisition créé par CollezioneTaurisano (Naples, Italie) dans le but de soutenir les pratiques artistiques émergentes qui présentent un regard critique sur la société contemporaine.

 

Conformément à l’engagement de la CollezioneTaurisano vers un art qui suscite une réflexion critique sur la dynamique de domination d’une société post-capitaliste, BECAUSE OF MANY SUNS offre une reconnaissance aux artistes dont la pratique permet une compréhension profonde de l’époque dans laquelle nous vivons. Si tous les médiums seront également pris en considération, les critères de sélection tiendront compte de la trajectoire de l’artiste (en se concentrant principalement sur les artistes qui ont commencé à exposer professionnellement au cours des dix dernières années).

 

Dans cette optique, un jury composé de la collectionneuse Sveva Taurisano, de l’art connoisseur et collectionneur Joseph Awuah-Darko (directeur fondateur, Noldor Artist Residency, Ghana), de Muriel Enjalran (directrice, Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur) et de la commissaire du prix Carolina Ciuti (directrice, exibart.es, et directrice artistique, LOOP Barcelona), présélectionnera d’abord les candidat·es, puis annonceront le·a lauréat·e final·e du prix d’acquisition lors d’une cérémonie qui se tiendra à Art-o-rama, le 27 août 2022 à 19h.

 

Afin de favoriser la diffusion de l’art dans un contexte institutionnel, l’œuvre fera l’objet d’un don proposé au Comité du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

Le nom BECAUSE OF MANY SUNS a été conçu par le collectif d’art transdisciplinaire Apparatus 22, et fait référence au Prix comme à un rayon de soleil qui nourrit les jeunes pratiques, tout en revendiquant la construction d’un environnement plus favorable aux arts. Son incarnation graphique a été conçue par le collectif en collaboration avec la graphiste Otilia Fiastru.

 

 

Gagnant·es des éditions précédentes :

(2021-ex aequo) Anna Dot, Giving A Space to Confusion (2017), présenté à la foire par Bombon Projects (Barcelona).

 

(2021-ex aequo) Mary Hurrell, Blush Response (2020), présenté au salon immatériel par Nicoletti Contemporary (London).


GIVING A SPACE TO CONFUSION

Anna Dot, performance, dans le contexte de l’inauguration d’Art-o-rama

 

Le 28 janvier 1977 les membres du groupe Collective Actions se rejoignent à la gare de Firsanovka dans la région de Moscou, pour réaliser la performance Slogan, consistant à suspendre une bannière rouge entre deux arbres. Leur but était de la laisser là, à la vue de badauds qui passaient par là ou l’auraient aperçue de loin. Sans qu’ils soient capables de déterminer ce qu’elle disait exactement, d’où provenait l’objet, ce qui était écrit dessus et pourquoi, la bannière créant un bref moment de confusion.

 

La phrase écrite sur la bannière est tirée du livre Nothing Happens d’Andrei Monastyrski, membre de Collective Actions. Selon la traduction anglaise la plus courante, sa signification serait « I DO NOT COMPLAIN ABOUT ANYTHING AND I ALMOST LIKE IT HERE, ALTHOUGH I HAVE NEVER BEEN HERE BEFORE AND KNOW NOTHING ABOUT THIS PLACE » (JE NE ME PLAINS DE RIEN ET JE ME PLAIS PRESQUE ICI, BIEN QUE JE NE SOIS JAMAIS VENU ICI AUPARAVANT ET QUE JE NE CONNAISSE RIEN DE CET ENDROIT). Mais selon le traducteur Miquel Cabal i Guarro, il y a une erreur subtile dans cette interprétation. Le texte original ne signifie pas « I DO NOT COMPLAIN ABOUT ANYTHING AND I ALMOST LIKE IT HERE » mais bien « I DO NOT COMPLAIN ABOUT ANYTHING AND EVERYTHING IS FINE » (JE NE ME PLAINS DE RIEN ET TOUT VA BIEN).

 

Suivant la traduction anglaise, la bannière Giving A Space To Confusion (si nous n’avons pas fait d’erreur) évoque la phrase suivante : « I DO NOT COMPLAIN ABOUT ANYTHING AND I ALMOST LIKE THIS TEXT, ALTHOUGH I HAVE NEVER READ THESE WORDS BEFORE AND KNOW NOTHING ABOUT THEIR MEANING » (JE NE ME PLAINS DE RIEN ET J’AIME PRESQUE CE TEXTE, BIEN QUE JE N’AIE JAMAIS LU CES MOTS AUPARAVANT ET QUE JE NE SACHE RIEN DE LEUR SIGNIFICATION). Montrer cela dans un contexte où la majorité des gens ne parle pas le russe et à la lumière de la situation politique actuelle, rappelle l’intention de Collective Actions quand la bannière était suspendue dans les années 1970. Et bien que Giving A Space To Confusion ait été créée avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, sa perception a toujours été celle d’un élément suspect de propagande politique. Cela vient davantage de la typographie, de l’esthétique visuelle et de l’alphabet cyrillique de la bannière que de la signification du texte lui-même.

 

Giving A Space To Confusion est lauréate de l’édition 2021 de BECAUSE OF MANY SUNS, le prix d’acquisition CollezioneTaurisano x Art-o-rama Marseille. L’œuvre a ensuite fait l’objet d’un don, entrant dans les collections du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur.


Anna Dot

 

Anna Dot est une artiste espagnole née en 1991. Ses projets portent sur les processus de traduction et de communication, en accordant une attention particulière aux processus de lecture et d’écriture ainsi qu’aux technologies numériques. Elle utilise souvent des outils qui explorent les textes comme s’il s’agissait d’une technologie cumulative. Sa pratique n’est pas limitée à une seule technique ou à un seul matériau. Elle s’adapte aux particularités conceptuelles du processus, qui est généralement motivé par une question initiale qu’elle tente d’explorer par le biais de la pratique artistique.

 

 

Sveva and Francesco Taurisano à la galerie Alessandro Albanese avec les œuvres d'Asher Liftin. ©Valentina Vitali

Anna Dot, Giving A Space To Confusion (2017), vue d'installation, Bombon Projects, Barcelone, Art-o-rama 2021. Courtesy de l’artiste et du Frac Provence-Alpes-Côte d’Azur. © Margot Montigny

Anna Dot