galerie Rolando Anselmi, Berlin / Rome

Vincenzo Schillaci

Mon travail peut se définir comme une réflexion globale sur les composantes linguistiques de la peinture, comme matière première, même lorsque les œuvres n’impliquent pas directement le médium de la peinture. Je suis intéressé à travailler sur un large éventail de supports, fusionnant des allusions à l’histoire de l’art moderne et contemporain, à l’histoire ou à la sociologie. J’aime définir mon travail comme un produit du “ post-humanisme ”, qui est un terme qui décrit une société en développement à travers le progrès technologique, dépassant la catégorie fixe de l’être (le temps, par exemple), ou de classement prédéterminé (animaux / humains), provoquant de grandes idiosyncrasies en relation à la réalité.
J’étudie l’idée d’extension de l’origine de l’image, en explorant des thèmes liés à la mémoire et à la temporalité de l’œuvre, la transmission et le traitement de l’information. Ma pratique est basée sur une combinaison de recherches à la fois philosophiques et matérielles, et les relations entre immatérialité et omniprésence des images, cela me permet d’étendre la compréhension de mon champ sémantique. En effet, mon travail devient une brèche vers la possibilité de légères touches, tangences et connexions avec la surface granuleuse du monde, dans une relation tendue entre vu et invisible, apparition et disparition.

http://www.rolandoanselmi.com

 

 

 

 

 

Vincenzo Schillaci

Di Uomini e Pittori (2019)

texte

Courtesy Galerie Rolando Anselmi, Roma | Berlin