SUPRAINFINIT, Bucarest

Kristin Wenzel

Kristin Wenzel a imaginé son espace comme un fragment de nature sauvage parsemé d’orchidées.

 

FLESH DANCE

 

Mûrie par ruse, sournoise et parée d’un labelle qui forme un piège caméléonesque et glissant, la chair des orchidées suspendues attire et repousse à la fois. Leur chair est sèche et spectaculairement colorée, vide, sans abeille à l’intérieur, sans fruit dans la chair de la caverne, sans jus, sans sève. Seulement du désir et de l’imagination.

Pendant l’orchidelirium (également connu sous le nom de manie des orchidées au 19e siècle), les orchidées étaient souvent comprises et traitées comme féminines, “merveilleusement dociles… leur vie, un reflet de ce qui les entoure.” Leur aura exotique et sensuelle a transformé l’orchidée en un produit de luxe que les colonisateurs rapportaient de plus en plus en Europe. Poussant à l’origine dans des habitats sauvages, l’orchidée a été lentement domestiquée et dotée d’une allure orthodoxe qui est devenue facilement reconnaissable.

En retournant dans la nature pendant la pandémie, les promenades quotidiennes de Kristin Wenzel dans la forêt lui ont inspiré la série ludique des orchidées. Le manque d’aventures sexuelles, l’absence de flirt ou de corps qui se mêlent ont été contrastés par le charme, le fantastique mensonge et la capacité de séduction des orchidées. Les orchidées sauvages rappellent Georgia O’Keeffe et ses surfaces picturales intenses, avec une touche subliminale de sexualité féminine et de représentation des sexes.

 

Flesh Dance attire les spectateurs dans une synesthésie profonde proche d’une rencontre flirteuse dans le jardin botanique montré à l’arrière-plan du stand. L’installation transforme la familiarité des orchidées en images inquiétantes de la sexualité. Avec des langues colorées et charnues, de l’eau tombant dans leurs cavités, et percées d’anneaux et de chaînes, les orchidées se séduisent les unes les autres pour apparemment attirer les autres dans leurs mailles.

http://suprainfinit.com/

 

 

Kristin Wenzel

Blaze (2021)
Céramique émaillée, acier nickelé, 56 x 30 x 6 cm
Courtoisie de l'artiste et Suprainfinit

Kristin Wenzel

BeeBee (2021)
Céramique émaillée, 39 x 29 x 6 cm
Courtoisie de l'artiste et Suprainfinit

Kristin Wenzel

Scarlett (2020)
Céramique émaillée, acier nickelé, 40 x 39 x 9 cm
Courtoisie de l'artiste et Suprainfinit

Kristin Wenzel

Chloris (2021)
Céramique émaillée, acier nickelé, 42 x 25 x 6 cm
Courtoisie de l'artiste et Suprainfinit