Rodriguez, Poznan

Sreshta Rit Premnath

Ce nouveau corpus d’œuvres de Sreshta Rit Premnath utilise le “kettling” – la tactique répressive de la police consistant à contrôler et à encercler les manifestants – comme base conceptuelle. Dans une série de peintures à l’encre de Chine intitulée The Pot Calls The Kettle Black, Premnath s’approprie des diagrammes tirés d’un manuel de police pour représenter la collision entre les forces du pouvoir et la dissidence. Dans son installation in situ intitulée Kettling, Premnath utilise des formes métalliques semblables à des barricades de police comme armature qui, à la fois, soutient et contraint des sculptures en mousse et en plâtre ressemblant à des figures, qu’il appelle des “slumps”. Dans son ensemble, ce projet est une méditation sur les soulèvements populaires généralisés observés dans le monde entier au cours de l’année dernière et qui ont été confrontés à la brutalité policière.

 

Kettling est un élément clé d’une série que Premnath a développée pour des présentations solo à la Contemporary Art Gallery Vancouver, au MIT List Visual Arts Center et au Contemporary Arts Center, Cincinnatti (à venir).

https://rodriguezgallery.com/

 

 

Sreshta Rit Premnath

The Pot Calls The Kettle Black (2021)
Encre Sumi sur papier Arches, 76 x 56 cm
Courtoisie de l'artiste et Rodríguez Gallery

Sreshta Rit Premnath

The Pot Calls The Kettle Black (2021)
Encre Sumi sur papier Arches, 76 x 56 cm
Courtoisie de l'artiste et Rodríguez Gallery

Sreshta Rit Premnath

The Pot Calls The Kettle Black (2021)
Encre Sumi sur papier Arches, 76 x 56 cm
Courtoisie de l'artiste et Rodríguez Gallery