Nir Altman, Munich

Neïla Czermak Ichti et Tarek Lakhrissi

Nir Altman est fier de proposer une présentation en duo d’œuvres de Tarek Lakhrissi et Neïla Czermak Ichti spécifiquement conçues pour Art-o-rama 2022. Curatée par Ndayé Kouagou, la présentation est menée par la queue du diable – Tarek produira une série de sculptures de queues qui vivent dans le stand entourées et soutenues par la peinture de Neila. Toutes les œuvres ont été réalisées spécialement pour Art-o-rama.

 

Joystick

Si Dieu est responsable, que fait le diable ? Le diable fait son devoir de diable, il porte, mais tu le sais très bien, tu le répètes à longueur de journée. Qu’est-ce que tu veux dire qu’il porte ? Il porte l’œil, mais pas n’importe lequel, le mauvais œil. C’est sa tâche et celle de personne d’autre, il le fait du mieux qu’il peut, il met tout son petit cœur de diable pour porter le sien. Il le porte d’une personne à l’autre avec tous les soins du monde, à chacun son mauvais œil, il délivre à chacun de nous un mauvais œil intact, je dirais même qu’il le délivre immaculé et unique. Pendant ce temps, Dieu commande, il joue, cela expliquerait peut-être notre situation. Encore une fois, un peu comme le livreur en cas de retard, c’est leur faute, on leur jette la pierre et de la même façon on jette la pierre au diable, un travailleur précaire avec une tâche physique. Dieu pendant ce temps, est derrière son écran, joystick en main, oui joystick au singulier, mais Dieu a plusieurs joysticks, mais pas moyen de les utiliser en même temps, Dieu passe d’un joystick à l’autre quand l’envie lui en vient, pourquoi ne partage-t-il pas ses manettes avec les déesses ? Dieu seul le sait. Le diable continue son devoir de diable, il porte, non seulement l’œil, mais aussi nos fautes, on te voit mettre sur son dos chacune de tes fautes, tout ça a plus de poids, mais personne ne se soucie jamais de ce genre de travailleur, si porter est sa tâche, porter il fera l’affaire.

https://niraltman.com/

 

 

Neïla Czermak Ichti

Portrait of Firas (2021) Acrylique sur toile, 120x170 cm
Courtesy de l'artiste et galerie Anne Barrault, Paris

Prix sur demande

Neïla Czermak Ichti

Trop fatiguée pour se tresser (2020)
Acrylique sur papier, 35,5 x 27 cm
Courtesy de l'artiste et galerie Anne Barrault, Paris

Prix sur demande

Neïla Czermak Ichti

Les anges de Porte Dorée (2021)
Acrylique sur feuille de coton, 170x170 cm
Courtesy de l'artiste et galerie Anne Barrault, Paris

Tarek Lakhrissi

This Doesn't Belong to Me (2020)
Polyuréthane, noyau métallique, résine époxy, chaînes, terre noire
©Domenico Conte, Courtesy de l'artiste, Fondazione Sandretto Re Rebaudengo et VITRINE

Prix sur demande

Tarek Lakhrissi

This Doesn't Belong to Me (2020)
Polyuréthane, noyau métallique, résine époxy, chaînes, terre noire
©Domenico Conte, Courtesy de l'artiste, Fondazione Sandretto Re Rebaudengo et VITRINE

Prix sur demande