Nicoletti, Londres

Josèfa Ntjam

NıCOLETTı présente Unknown Aquazone, une exposition individuelle de Josèfa Ntjam (1992, Metz).

Composée de photomontages, de sculptures et d’une installation vidéo, la présentation de Ntjam répond

au contexte de la région méditerranéenne en explorant la mer comme zone d’agitation politique et

d’éclosion utopique.

 

L’exposition comprend une nouvelle série de photomontages dont l’imagerie dérive des visuels que Ntjam

a créé pour recouvrir la surface d’un aquarium monumental commissionné par le Palais de Tokyo pour

l’exposition Anticorps (2020-21). Réfléchissant sur les notions de mémoire, d’Histoire et de fiction, la série

Unknown Aquazone entremêle une multitude de récits tirés de la mythologie et des luttes d’indépendances en Afrique – par exemple, le rituel sénégalais du Kankurang, ou l’écrivaine et activiste camerounaise Marthe Ekemeyang Moumié – avec des motifs évoquant des organismes vivant dans les abysses.

 

Les photomontages de Ntjam sont associés à des sculptures en céramique représentant des plantes

hybrides et des divinités aquatiques telles que Mami Wata – une figure voodoo et déesse-poisson

vénérée dans la plupart des pays Africains. Explorant les concepts de fluidité et de devenir, les sculptures

de Ntjam évoquent des êtres métamorphes qui bouleversent les modes de classification des espèces à

l’origine de discours dominants sur les notions d’identité et de race dans les cultures occidentales.

 

Ntjam poursuit une réflexion similaire dans Myceaqua Vitae, un film racontant l’histoire d’un organisme

bioluminescent qui, tombé de l’espace, aurait donné naissance à l’océan. Brouillant les frontières entre

science et fiction, le film de Ntjam parachève une exposition qui réfléchit sur le rôle de la mythologie et de

l’utopie dans les politiques d’émancipations contemporaines.

https://nicoletticontemporary.com/