In Situ fabienne leclerc, Romainville - Grand Paris

Pour cette nouvelle édition d’Art-O-Rama, nous avons souhaité axer notre présentation autour de deux univers de création puissants et colorés, intensément engagés dans un dialogue avec les cultures globales et locales, en réunissant les œuvres du trio iranien composé de Ramin et Rokni Haerizadeh & Hesam Rahmanian, et de l’artiste argentine Marina De Caro.

 

Notre stand présentera des œuvres sur différents supports, illustrant les pratiques variées, interactives et inclusives des artistes exposés. Des vidéos, des œuvres sur papier, des sculptures murales et suspendues seront exposées, invitant les visiteurs à s’engager et à interagir avec elles, sur le plan émotionnel et physique pour certaines œuvres. Des œuvres textiles de Marina De Caro, inspirées des tapis/draps utilisés lors des pique-niques et spécialement créées pour interagir avec les spectateurs, seront disposées sur le sol, invitant les visiteurs à s’allonger et à faire l’expérience d’une vision de la vie quotidienne, ouvrant ainsi un dialogue sur les normes et les comportements corporels et sociaux.

 

Avec une pratique artistique collaborative qui comprend la peinture, le dessin, la vidéo et les installations immersives, Ramin Haerizadeh (né en 1975 à Téhéran), Rokni Haerizadeh (né en 1978 à Téhéran) et Hesam Rahmanian (né en 1980 à Knoxville) proposent une nouvelle définition du collectif dans un état constant de mouvement et de mutation, en invitant des amis et des collaborateurs, y compris des charpentiers, des techniciens et des penseurs, à participer à leur travail. Les artistes agissent comme des opérateurs au sein d’un organisme collectif, confrontant des questions telles que le pouvoir, l’altérité, le déplacement et la destruction. Proposant une méditation sur la tension entre la haute et la basse culture à travers l’utilisation de matériaux à la fois traditionnellement artistiques et banals, les artistes nous invitent à réexaminer des formes, des figures et des questions absentes de notre champ de vision. Ils travaillent avec une liberté totale de stratégies rhétoriques et visuelles, employant à volonté la distorsion, la subversion, l’inversion et l’obscurcissement afin de remettre en question les jugements habituels. L’appropriation des images par les artistes ne cherche pas à transmettre un message moral mais plutôt à communiquer un nouveau sens à leur public par leurs interventions.

 

Artiste plasticienne née en 1961 à Mar del Plata (Argentine), Marina De Caro vit et travaille à Buenos Aires (Argentine). Elle est l’une des artistes latino-américaines les plus influentes de sa génération.

 

Développant un travail pluridisciplinaire intégrant le dessin, la sculpture et la performance, Marina De Caro expérimente les notions d’espace, d’expérience corporelle, d’intuition et d’émotion dans un univers coloré. Ses installations se déploient dans un espace poétique et sensible, prenant souvent la forme de sculptures souples et mobiles. Elle réinvente sans cesse l’espace, l’amplifie par des gestes inconnus, le libère des géométries pétrifiées. Elle repousse les limites de l’attendu pour donner à voir ce qui vibre, ce qui vivifie, ce qui surprend la norme, les habitudes, le conventionnel, l’existence, ce qui déconcerte.

https://www.instituparis.fr

 

 

Marina De Caro

Pique-nique : tisser jusqu'à la réalité du désir (2023)
Acrylique sur tissu et mousse
154 x 147 X 2 cm
Pièce unique
Courtesy de l'artiste et la galerie In Situ - fabienne leclerc, Grand Paris
Photo © Aurélien Mole

Prix à la demande

Marina De Caro

Tornade pour imaginer (2017)
Huile, encre et pastel sec sur papier
162.5 x 142 x 5 cm
Pièce unique
Courtesy de l'artiste et la galerie In Situ - fabienne leclerc, Grand Paris
Photo © Aurélien Mole

Prix à la demande

Marina De Caro

Navette (Turquoise qui fleurit) (2023)
Acrylique et huile sur papier et tissu
115 x 125 x 10 cm
Pièce unique
Courtesy de l'artiste et la galerie In Situ - fabienne leclerc, Grand Paris
Photo © Aurélien Mole

Prix à la demande

Ramin Haerizadeh, Rokni Haerizadeh, Hesam Rahmanian

Footless I walk (2023)
Acrylique et photographie sur bois
21 x 51 x 1 cm
Pièce unique
Courtesy des artistes et la galerie In Situ - fabienne leclerc, Grand Paris
Photo © Aurélien Mole

Prix à la demande

Ramin Haerizadeh, Rokni Haerizadeh, Hesam Rahmanian

Alluvium (Gol o Morq - bird and flower) (2023)
Acrylic, gesso, ink collage and acrylic sealer, on clay plates and iron, set of 5 plates and a vase
81 x 87 x 70 cm
Pièce unique
Courtesy des artistes et la galerie In Situ - fabienne leclerc, Grand Paris
Photo © Aurélien Mole

Prix à la demande