HATCH, Paris

Léo Fourdrinier

Pour sa première participation à Art-o-rama, HATCH a le plaisir de présenter un solo de l’artiste français Léo Fourdrinier.

 

Marseille, c’est le plus ancien visage de l’Occident, une ville aussi vieille que Rome, une histoire. Une épopée sans fin. Pour aborder cette ville stratifiée, hybride, multiple, il faut penser à un Marseille historique et contemporain.

 

HATCH invite à choisir un temps, ou des temps, « aux limites de la Terre, à la fin du Paradis ». Dans la Rome antique, cet adobe du dieu Janus symbolisait le changement et la transition, le passage du passé au futur, d’une vision à une autre.

 

Vous devez choisir entre Massilia et Marseille. Un Mas/seille. Entre mythe et modernité, deux éléments au cœur du discours de l’artiste, l’assemblage de Léo Fourdrinier pour la foire met en scène une contre-archéologie de Marseille. Les vestiges des mythes anciens sont éclairés par une mise en scène futuriste sous une double temporalité, à travers le mythe de Janus.

 

Mas/seille: the limits of the Earth, at the end of Paradise s’intéresse au mouvement vital qui porte Marseille et unifie les contraires (création et destruction, naissance et décadence, abondance et misère), dans un continuum imaginaire nourri de références au passé de la ville.

http://hatchparis.com

 

 

Léo Fourdrinier

Sans titre (en cours de production) (2023)
Impression numérique sur dibond, encadrée dans une caisse américaine en bois
220 x 180 cm
Courtesy de Léo Fourdrinier et HATCH
Photo © Léo Fourdrinier

Léo Fourdrinier

Discosoma (2021)
Pierre, lentille en polycarbonate
50 x 36 x 40 cm
Courtesy de Léo Fourdrinier et HATCH
Photo © Léo Fourdrinier

Léo Fourdrinier

My body is dust but how to deal with it? (2021)
Plâtre, plexiglas, bois, béton, peinture acrylique
157 x 20 x 20 cm
Production CACN
Courtesy de l'artiste et CACN
Photo © Léo Fourdrinier

Léo Fourdrinier

Nostalgia for lost futures (2021)
Impression sur aluminium, dibond, peinture fluorescente, bois
50 x 35 x 4 cm
Production CACN
Courtesy de l'artiste et CACN
Photo © Léo Fourdrinier

Léo Fourdrinier

The oblivion of our metamorphoses (2022)
Laiton, pierre
34 x 29 x 12 cm
Courtesy de l'artiste
Photo © Léo Fourdrinier