ADN Galeria, Barcelone

María María Acha-Kutscher Margaret Harrison et Marinella Senatore

ADN Galeria présente un projet centré sur des œuvres de María María Acha-Kutscher, Margaret Harrison et Marinella Senatore. Cette proposition établit un lien entre la mode et l’identité en développant certaines idées introduites par Gilles Lipovetsky autour du culte moderne de l’apparence et de la superficialité. En se concentrant sur les vêtements, les rôles sexuels, les pratiques sexuelles et, parfois même, sur la rhétorique politique en tant que formes de “mode”, les deux artistes font écho à l’objectif principal de la galerie : ADN Galeria encourage les productions basées sur le contenu qui fonctionnent comme un reflet sémantique de la dynamique contextuelle dans laquelle elles émergent.

 

La préoccupation principale du travail de Acha-Kutscher est la représentation historique et contemporaine des femmes : leurs histoires, leurs luttes pour l’émancipation et l’égalité, et la construction culturelle de la féminité.

 

Pionnière de l’art féministe britannique et européen, Margaret Harrison interroge les notions de genre, d’identité, de politique, de classe sociale, de violence domestique et d’exploitation du travail et de la sexualité des femmes.

 

Marinella Senatore est une artiste multidisciplinaire dont la pratique se caractérise par une forte dimension participative et un dialogue constant entre histoire, culture populaire et structures sociales. Son art est énergie pure; une énergie qui découle d’un circuit court, entre différents éléments qu’elle relie dans une même scène, réelle et virtuelle, en effet, l’artiste assume le rôle d’activateur d’un mécanisme (l’œuvre d’art) dont le but est de produire une force transformatrice à partir de la rencontre des éléments qu’il contient ; une force qui se propage ensuite dans la réalité environnante jusqu’à ce qu’elle atteigne le spectateur.

 

Pour analyser le rôle de la mode dans l’apaisement des conflits sociaux, Gilles Lipovetsky délaisse l’analyse des classes sociales au profit d’une enquête sur la symbolique du quotidien et la création du désir éphémère. Avec une approche très proche des conclusions du philosophe, les artistes présentées soulèvent des questions troublantes sur la joie et l’angoisse personnelles dans la démocratie contemporaine.

 

https://adngaleria.com/en/