Galerie

Berthold Pott, Cologne

Samuel Francois, Max Frintrop

Samuel Francois

Sans-titre (installation au sol "A room with you") (2018)
mixed media, 280 x 210 x 40 cm, 
courtesy Berthold Pott and Samuel Francois.

Max Frintrop

untitled (a choice made) (2018)
ink, acrylics, pigments, 130 x 90 cm
courtesy Berthold Pott Cologne and Max Frintrop

Max Frintrop

untitled (When you get older you might get hit by a Boulde r ) (2018)
ink, acrylics, pigments, 130 x 90 cm
courtesy Berthold Pott Cologne and Max Frintrop

Le projet de la galerie Berthold Pott pour ART-O-RAMA 2018 consiste en une installation sculpturale de Samuel François juxtaposée aux peintures de Max Frintrop.

Dans son travail, Max Frintrop (°1982) s’intéresse à la peinture comme espace d’illusion. Ses compositions établissent une relation entre les formes géométriques et l’espace pictural où les formes se distinguent à peine de l’espace et inversement, brouillant leurs frontières. Au-delà de ces éléments géométriques, la couleur et les diverses techniques d’application de la peinture tiennent également un rôle important. Les dégradés de couleur, la condensation et l’absence de couleur, les larges coups de pinceaux et les particules microscopiques de couleur cohabitent et créent un vocabulaire visuel de contrastes ambivalent qui, cependant, crée un ensemble cohérent.

Les espaces auxquels s’intéressent Samuel François (°1977) sont plus particulièrement ceux qui renvoient aux intérieurs, habitats conceptuels de ses installations sculpturales. L’artiste installe ses œuvres dans l’espace d’exposition comme s’il s’agissait d’un espace intérieur conventionnel : les formes abstraites de ses « chaises sculptures » renvoient au mobilier (chaises et canapés), alors que ses cadres d’images, également en forme abstraite,  en sont pas sans rappeler les fenêtres (cadre, montant et traverse, panorama).

Les parallèles historiques entre peintures et fenêtres (vue, panorama) et la création d’un point d’observation par l’installation des « chaises sculptures » génèrent une exposition où gravitent des questions liées au point de vue et à l’auto-perception de l’art.