Galerie

Sabot, Cluj-Napoca

Stefano Calligaro

Stefano Calligaro

Conexión Universal, 2016
carton, papier, acrylique, fil métallique, brûlure de cigarette sur une table basse
Courtesy Sabot, Cluj-Napoca

L’approche itinérante de Stefano Calligaro donne à son travail une dimension frénétique et bruyante. Aucune logique évidente, aucun style particulier, ni aucune  stratégie de séduction ne semblent apparaître dans son travail, si ce n’est du bruit.

L’impossibilité d’anticiper et de concevoir le monde de manière linéaire nous mène sur des voies incertaines. De nos jours, les stratégies intellectuelles tels que les déclarations, les essais promotionnels, la classification ou le conformisme ne mènent plus à rien.
Il n’y a pas de place pour le langage seul, car même si nos langues sont liées, elles finissent toujours par évoluer, se transformer et se déformer, à la recherche d’un nouveau langage de protestation. C’est précisément dans un tel moment de désorientation que Stefano Calligaro trouve sa propre voie; cette voie n’est pas linéaire mais nous fait penser à un vacarme assourdissant, à une moment de confusion réel, voire à une déception conceptuelle.

Son œuvre peut être perçue comme un élément perturbateur brutal qui s’immisce dans le système artistique et défie ses propres valeurs et convictions. L’artiste a conçu, spécialement pour ART-O-RAMA, une installation intitulée “Unbuffering Room” qui réunit chacun de ces aspects et pour laquelle il a donné libre cours aux choses sans chercher à les maîtriser. Stefano Calligaro présente ainsi un nouvel ensemble d’œuvres parmi lesquelles des sculptures, des impressions numériques, des vidéos et des textes. Chacun d’eux a été créé dans le but précis d’attaquer, de piquer au vif, et de se moquer d’une multitude de sujets, tels que l’hystérie contemporaine, l’hypocrisie, la poésie amateur, les stratégies de marché, les bavardages politiques, les valeurs esthétiques, le langage et la communication.

“Unbuffering Room” se veut être, au delà d’un simple assemblage d’objets, un acte de résistance assourdissant contre toute forme d’utopie esthétiquement plaisante.