Galerie

Bombon Projects, Barcelone

Oier Iruretagoyena, Jordi Mitjà, Margaux Valengin

Jordi Mitjà

Dispersió de la primera pedra, 2010
Polyamide, mousse polyuréthane
320 x 350 x 400 cm
Courtesy Bombon Projects, Barcelone

Margaux Valengin

Dying on Christmas, 2016
Huile sur toile
76 x 101,5 cm
Courtesy Bombon Projects, Barcelone

Oier Iruretagoyena

Lengua, 2016
Colle polyester, plastique à renfort de verre
114 x 30 x 66 cm
Courtesy Bombon Projects, Barcelone

Pour l’édition 2017 d’ART-O-RAMA, la galerie espagnole Bombon Projects présente Dispersió de la primera pedra, une œuvre initialement commandée par Canòdrom, un nouveau centre d’art contemporain à Barcelone qui n’a finalement jamais ouvert ses portes.

Le thème de l’œuvre est ici l'acte symbolique de la pose de la première pierre d'un édifice en construction. Cette première pierre est représentée par un objet très imposant, suspendu en l’air et pouvant rappeler une météorite ou un corps en lévitation.

Les toiles de Margaux Valengin, représentant des figures de la mythologie, renvoient quant à elles au mythe de Sisyphe qui est condamné à faire rouler éternellement un immense rocher jusqu’au sommet d’une colline. Les toiles de Margaux Valengin s’inspirent de la mythologie, notamment car les mythes sont de puissantes métaphores; ainsi, le gigantesque rocher situé à côté lui offre une base solide pour donner vie aux récits fantastiques qui émanent de ces métaphores.

Ces travaux sont accompagnés de Lenguas, d'Oier Iruretagoyena, sculptures représentant des langues s'échappant du mur. Ces objets anthropomorphiques et abjects suivent avec insolence un scénario habité par des quêtes épiques et des événements paranormaux. Le but est d'établir un dialogue entre ces trois artistes, intégrant leurs œuvres à un décor théâtral susceptible d’être lu de plusieurs manières.