Galerie

Meessen De Clercq, Bruxelles

Sarah Bostwick, Patrick Everaert, Fabrice Samyn

Meessen De Clercq est une galerie d'art contemporain qui défend des artistes internationaux. La galerie occupe trois niveaux dans un immeuble de 1911 entièrement rénové. Outre les salles d'exposition, un espace vidéo et une "wunderkammer" proposent un regard particulier sur le "Théâtre du Monde". La galerie publie des catalogues et produit des éditions des artistes qu'elle représente afin de valoriser et diffuser leur travail plus largement.

Le projet de la galerie Meessen De Clercq pour ART-O-RAMA 2010 consiste en une rencontre entre 3 artistes questionnant le statut iconique de l'image et les relations de l'homme avec l'espace et le temps.

ART-O-RAMA co-produira avec la galerie Meesen de Clercq une œuvre de Fabrice Samyn composée de 365 cartes postales glanées sur divers marchés aux puces et subtilement détournées de leur destination première : donner des nouvelles à un proche.
L'artiste joue, ici, sur l'envers et l'endroit des cartes en montrant au public leur recto (l'image) tout en laissant voir une partie du texte du verso grâce à une petite fenêtre minutieusement découpée. En prenant soin de ne conserver qu'une partie du texte, il ouvre une réflexion sur ces mots essentiels, "Je suis", tellement usités dans la vie quotidienne qu'ils en deviennent banals.
Ici, la vue touristique dans laquelle intervient cette expression nous mène à une réflexion existentielle tout en se référant aux loisirs et à la banalité des expressions utilisées dans la littérature de carte postale : "Je suis bien arrivé", "Je suis ici pour deux semaines", "Je suis content d'être ici"... Ce travail minutieux (365 cartes ; une pour chaque jour) souligne l'importance d'être dans sa vie, au moment présent.

L'Américaine Sarha Bostwick pose, elle, la problématique de l'illusion spatiale dans ses bas-reliefs qui recomposent de fausses perspectives et prennent en considération l'espace même dans lequel ils sont montrés.

Patrick Everaert crée, quant à lui, des images dans lesquelles le trouble de l'espace est constant. Réveillant patiemment des images trouvées et collectées au fil des années, il interroge, non sans humour, les fausses certitudes qui sont induites par nos sens. Il présentera dans le cadre D'ART-O-RAMA de toutes nouvelles pièces.