Galerie

Hoet Bekaert, Gand

Fien Muller, Hannes Vanseveren

La Galerie Hoet Bekaert s'attache à la promotion, la production et la monstration d'oeuvres de jeunes artistes impliqués dans des champs aussi divers que la peinture, l'installation, la photo et la performance. La galerie ouvre en 2003, à Gand, dans une ancienne abbaye avec une ambitieuse exposition de groupe réunissant Jason Rhoades, Sisley Xhafa, Kris Martin, Franky DC, Pascale Marthine Tayou, Joost Conijn et Kendell Geers...

En septembre 2005, Hoet Bekaert s'installe dans les murs d'une ancienne usine. Cette nouvelle adresse a pour particularité de combiner un espace de type muséal avec une immense « arrière-scène » à l'ambiance plus brute ; Manière d'offrir à ses artistes les possibilités les plus larges et les plus variées de montrer leurs travaux et d'évoluer comme un véritable laboratoire dédié à l'art contemporain.

La Galerie Hoet Bekaert consacrera une large part de son stand à deux artistes : Hannes Vanseveren et Fien Muller. Elle présentera également à côté de ces deux propositions un accrochage d'oeuvres des autres artistes de la galerie.

Le travail de Hannes Vanseveren (né en 1979) se caractérise par les connexions qu'il tisse entre réalité et imaginaire. Ses sculptures, dont le point de départ est toujours un objet existant, passées par le filtre de son imaginaire prennent alors des formes toutes nouvelles. Pour ce faire, il a recours aux qualités intrinsèques de l'objet (une armoire flamande traditionnelle, un banc public...) et les détourne de manière à faire apparaître l'absurdité de la réalité qui nous entoure. Harmonies nouvelles et rapprochements incongrus révèlent alors les possibles fonctions imaginaires de ces nouveaux objets, à moitié reconnaissables, car basculés dans un monde aux règles inintelligibles. Au travers de la sculpture ou de la vidéo, son travail s'attache à révéler la part subjective de la réalité ou à lui faire perdre toute évidence objective.

Fien Muller est née en 1978. Si son travail oscille aujourd'hui à la limite entre la photographie et de la vidéo, Fien Muller est tout d'abord photographe. Ses premiers clichés, dans un style documentaire, rendent compte de la réalité, de la vie de tous les jours. Dans le cadre d'un cursus complémentaire en sculpture, elle découvre la vidéo en tant que nouveau médium d'expression, mais également en tant que nouvelle méthode de travail. Elle s'éloigne dès lors de l'approche documentaire qui caractérise ses premières photos, pour créer une réalité construite plus cinématographiquement. Comme le note Thomas Caron : "Le travail de Fien Muller est axé autour de la nature morte -en mouvement ou fixe- et d'une recherche constante de la simplicité et de la pureté tant dans la forme que dans le contenu."

Fien Muller présentera dans le cadre d'Art-O-Rama une toute nouvelle série de 16 photographies emblématiques de ses recherches actuelles sur la forme, la couleur et la composition.