DELTA ASSURANCES

« Avec bientôt 100 ans d’existence, Delta assurances a su s’adapter tout en évoluant continuellement.
Les valeurs humaines et l’esprit d’innovation l’ont toujours animé.
 
Expert et Entrepreneur : deux mots pour qualifier l’ambition du Groupe. Chaque collaborateur est alors invité à être audacieux et curieux du monde extérieur, pourvu que son engagement lui apporte la satisfaction d’une belle réalisation et que ce soit bon pour l’entreprise.
 
Qu’à cela ne tienne ! Alors que Delta assurances n’a, historiquement, pas d’affinité particulière avec l’Art et la Culture, le projet de Résidence d’Artiste est accepté et lancé.
Ce n’est pas sans un brin de scepticisme mais aussi de curiosité que les équipes vivent l’expérience et découvrent, au fil de l’aventure, le travail de Diane Guyot de Saint Michel.
 
Petit à petit, la magie opère… Après trois mois de résidence, la fierté d’appartenir à une entreprise audacieuse et curieuse est palpable. Les valeurs de Delta assurances, au travers de cette initiative, sont incarnées »
.

DIANE GUYOT DE SAINT MICHEL

Il n’est pas aisé pour un salarié d’intégrer une nouvelle équipe. Il faut faire sa place, prouver ses compétences, être innovant tout en gérant la révolution, se rendre utile en acceptant de ne pas être indispensable. Il faut aussi trouver des alliés, être volontaire, si l’on n’est pas meneur être au moins suiveur. Il faut arriver à temps et repartir à la bonne heure, s’habiller décemment, s’identifier au groupe sans s’y confondre.

Il n’est pas courant pour un artiste d’intégrer une équipe entrepreneuriale déjà formée. Il doit trouver sa place, prouver sa créativité, faire différemment sans bouleverser, concevoir son rôle et le rendre attractif dans l’espoir de faire émerger son projet, créer des alliances productrices de sens, être pugnace sans être insistant. Il faut arriver à la bonne heure et partir à temps, assumer de s’habiller comme on l’entend, s’extraire du groupe sans faire tâche.

Qu’ils correspondent à une stratégie, une conquête de territoires, ou au bon sens, les processus envisagés dans l’art de Diane Guyot de Saint Michel sont souvent faits d’une adresse patiente et contextuelle à un milieu qui lui est éloigné. Cette pratique est devenue au fil des projets un des fondamentaux de sa démarche artistique. L’artiste s’immisce avec un naturel évident dans la rythmique d’hôpitaux et d’entreprises, ou de toute organisation où elle est invitée à résider. Elle en retient quelques traits singuliers qui viennent, comme par un hasard heureux, négocier habilement avec ses propres préoccupations.

Le travail, puisqu’il s’agit bien de cela, puise autant dans les métiers et les compétences qu’au sein des ressources humaines qui ici portent bien leur nom. Diane initie des jeux de rôles, s’amuse même à les inverser, elle fabrique patiemment une relation à l’autre faite de don et de contre don. Le résultat de ce mixage sensible et quotidien prend souvent les codes même du contexte de la résidence. Ici des blouses d’infirmières, là des slogans soudain font œuvres. Résultant de ses trois mois passés au sein de Delta assurances, les lexiques issus des métiers de l’entreprise ainsi décontextualisés, sont soulagés de leurs impacts professionnels, et se métamorphosent en myriades de pastilles poétiques.