Galerie

Lars Friedrich, Berlin

Clay James, Mathieu Malouf, Georgie Nettel

Mathieu Malouf

"Eine Nacht im Tiergarten", 2015
Vue d'installation
Courtesy Lars Friedrich, Berlin, 2015

Mathieu Malouf

Berlin/Safe, 2015
Acrylique et sérigraphie sur toile
110 x 90 cm
Courtesy Lars Friedrich, Berlin

Georgie Nettell

Vue d'exposition
2014
Courtesy Lars Friedrich, Berlin

Georgie Nettell

Reality 1, 2015
Sérigraphie monochrome, gris sur gris, neutre
75 x 105 cm
Courtesy Lars Friedrich, Berlin

Pour sa première participation à ART-O-RAMA, Lars Friedrich présente trois artistes. Georgie Nettell, Clay James et Mathieu Malouf, dont les travaux trouvent des points de convergence par leur intérêt partagé pour la peinture, oscillent entre figuration et production en série d’images.

Pour sa première participation à une foire internationale, Clay James présentera des œuvres qui circulent depuis quelques années sous l’appelation de «peinture», mais dont la portée renvoie de manière plus juste et opère de manière plus légitime dans des champs aussi divers que la philosophie, l’architecture, le féminisme, l’analyse Lacanienne, le théâtre kabuki, voire même dans la New Wave, scène musicale expérimentale foisonnante de New-York et du Connecticut.

Rassembler les œuvres de Nettel, Malouf et James dans un même projet curatorial permet ainsi à la galerie de couvrir trois différents courants de pratique de l’image contemporaine et de la fabrication d’objet.
La proposition la plus excitante provient certainement de Clay James avec ses matrices de bobines de vis industriels dont la répétition déceptive mais pas moins séduisante aborde tour à tour et de manière dense : critique féministe, perspectives critiques des privilèges, critique de l’architecture lacanienne et répétition Cage-ienne.