Galerie

Neumeister Bar-Am, Berlin

Priscilla Tea

Priscilla Tea

Double horizon blue, 2016
peinture sur toile
290 x 146 cm
Courtesy Neumeister Bar-Am, Berlin

Pour sa deuxième participation consécutive à ART-O-RAMA, la galerie berlinoise Neumeister Bar-Am présente les œuvres de Priscilla Tea (1983, Milan).

Depuis ses premiers travaux au début des années 2000, Priscilla Tea porte un intérêt aux paysages numériques abstraits  inspirés des espaces virtuels issus du jeu de rôle Second Life

Les peintures de Tea échappent aux limitations spatiales de ces écrans d’origines, ne travaillant que sur grands formats de 2 ou 3 mètres de large. Des étendues de ciel ou structures ambigües sont peintes en fines couches d’huile à la manière des codes de l’informatique : le format, les gradations et blocs de couleur à largeur fixée.

Au-delà de la simple représentation, ses peintures questionnent notre addiction aux images et aux écrans. Leur dimension et interaction entre profondeur et planéité agissent également sur la perception de l’espace dans lequel elles sont présentées, résistant ainsi à une documentation puis réintégration dans le monde virtuel.

Comparer son travail avec celui d’architectes tournés vers l’avenir mais néanmoins critiques, de Superstudio à Keller Easterling en passant par les pairs de Priscilla Tea tel que Andreas Angelidakis, offre de nouvelles clés de lecture sur sa relation à la représentation spatiale, l’infrastructure et l’utopisme.