Galerie

Meessen de Clercq, Bruxelles

Hreinn Fridfinnsson, Nicolás Lamas, ALEK O., Sarah Ortmeyer, Evariste Richer

Alek O

Tangram (Jumping Dog), 2013
Tissu en coton tendu de parasol
243 x 182 cm
Courtesy Alek O. & Meessen De Clercq, Bruxelles
©Philippe De Gobert 

Evariste Richer

Hammer and Nail, 2009
Deux boules de bowling
20 cm ø
Courtesy Evariste Richer & Meessen De Clercq, Bruxelles

Sarah Ortmeyer

Schach Schuh, 2011
26 x 16 x 4 cm
Courtesy Sara Ortmeyer & Meessen De Clercq, Bruxelles
©Philippe De Gobert 

Nicolás Lamas

Ball, 2013
Caoutchouc et feutre
11 x 10 x 4,5 cm
Courtesy Nicolás Lamas & Meessen De Clercq, Bruxelles
©Philippe De Gobert 

Pour ART-O-RAMA, Meessen De Clercq propose un projet réunissant différents artistes de la galerie qui interrogent la notion de loisirs. La période estivale, dans la région de Marseille, est par excellence dévolue au divertissement et l’idée du projet est d’évoquer ce phénomène de façon ludique et sérieuse à la fois. Le projet regroupe des artistes qui ont une démarche conceptuelle forte mais qui n’oublient pas pour autant d’apporter ludisme et humour dans leur pratique. La présentation des œuvres sera pensée afin de créer des interactions entre elles.

Evariste Richer (né en 1969), récemment nominé au Prix Marcel Duchamp, montrera des œuvres tout en finesse (cartes à jouer dessinées à la main, boules de bowling,…) qui  illustreront parfaitement la méthode de glissement et d’ellipse qui caractérise son processus de travail. On retrouve également cette caractéristique chez Nicolás Lamas (né en 1980), jeune artiste péruvien, qui, non sans humour, utilise des objets familiers dont il révèle ou au contraire élude l’intimité. Depuis le filet de ping pong qui « délimite le vide », en passant par des balles de tennis, une boule de billard ou des dés à jouer, les objets dont il s’empare sont détournés de leur fonction initiale. L’artiste islandais Hreinn Fridfinnsson (né en 1943) nous livre des Urban Impressions dans lesquelles il ré-associe des pièces éparses de divers puzzles. Il montrera également May Fly, disposée en hauteur de façon très discrète, qui fait partie d’une série d’objets insolites (en l’occurrence une mouche utilisée par les pêcheurs) que l’artiste collecte depuis 2001. Le grand Tangram d’ALEK O. (né en 1981) combinera la banalité d’un objet manufacturé (des parasols aux couleurs défraîchies provenant d’un restaurant chinois à Milan) à l’intervention artisanale de l’artiste. En outre, Lieven de Boeck (né en 1971) montrera des blocs Lego créés à Marseille au CIRVA et Sarah Ortmeyer (née en 1983) montrera une œuvre en référence au champion d’échecs Bobby Fischer.