Galerie

Tatjana Pieters, Gand

Stefanie De Vos, Rein Dufait

Rein Dufait

Kawagoopa!
Vue d'exposition
Courtesy Rein Dufait & Tatjana Pieters, Gand
©We Document Art

Rein Dufait

Lib, 2011
Plastique, peinture
5 x (3 x 3 x 3) cm
Courtesy Rein Dufait & Tatjana Pieters, Gand
©We Document Art

Rein Dufait

Sans titre, 2013
Plâtre, plastique
12 x 30 x 12 cm
Courtesy Rein Dufait & Tatjana Pieters, Gand
©We Document Art

Rein Dufait

Kimatima, 2013
Bois, lucifer, peinture
16 x 16 x 4 cm
Collection privée, Ladegem (Belgique)
Courtesy Rein Dufait & Tatjana Pieters, Gand
©We Document Art

Stefanie De Vos

Bewoonbare Geschieddenis, 2013
Techniques mixtes sur toile
200 x 230 cm
Courtesy Stefanie De vos & Tatjana Pieters, Gand
©We Document Art

Stefanie De Vos

Memory of an Apple, 2013
Techniques mixtes sur toile
200 x 230 cm
Courtesy Stefanie De Vos & Tatjana Pieters, Gand
©We Document Art

Stefanie De Vos

Die Rache der Sprache, 2013
Techniques mixtes sur toile
200 x 170 cm
Courtesy Stefanie De Vos & Tatjana Pieters, Gand
©We Document Art

Stefanie De Vos

в изгнании, 2013
Techniques mixtes sur toile
200 x 170 cm
Courtesy Stefanie De Vos & Tatjana Pieters, Gand
©We Document Art

Pour ART-O-RAMA, la galerie Tatjana Pieters souhaite présenter un dialogue entre deux jeunes artistes belges : un sculpteur, Rein Dufait (1990) et une peintre basée à Vienne Stefanie De Vos (1984). Les petites sculptures de Dufait sont présentées dans des armoires industrielles, créant ainsi une présentation compacte de sculptures qui se répondent, tout en produisant un contre-pied aux peintures monumentales de De Vos.

Rein Dufait transforme des objets et matériaux trouvés en de nouvelles formes. Dans ses premiers travaux, il avait l’habitude de modifier des objets faits main en les transformant ou les moulant dans du béton. Dans ses œuvres plus récentes, Dufait revient aux matériaux naturels tels que le bois, le feu, le papier, le charbon, à partir desquels de nouveaux objets prennent forme. L’artiste présentera des œuvres de diverses périodes, donnant ainsi un aperçu du développement de ce jeune, mais non moins remarquable, travail.

Les peintures de Stefanie De Vos proviennent de la mémoire de paysages et de collages issus à la fois de son histoire personnelle et de l’histoire de la peinture. L’acte de peinture est guidé par la recherche d’un équilibre entre le mouvement intérieur du corps et des réactions plus maîtrisée, entre des structures connues et le désir d’une absolue liberté. Les éléments graphiques et les surfaces peintes interfèrent entre eux pour atteindre plusieurs niveaux de couches dans lesquelles le mouvement de l’œil est « ad infinitum ». Il existe ici une analogie entre la musique, à travers l’utilisation du rythme, du contrepoint et des motifs répétitifs. Le mouvement dépasse les sentiers battus et ne semble pas atteindre une fin.