Galerie

Yautepec, Mexico

Anibal Catalan, Ramiro Chaves, Natalia Ibáñez Lario, Txema Novelo, Ryan Perez, Calixto Ramírez

Txema Novelo

Exodus, 2011 
Vue d'installation
Courtesy Yautepec, Mexico

Ryan Perez

B.O.G.O. Vision Mini II, 2013
Impression jet d'encre d'archives
76 x 61 cm chacun (diptych)
8 examplaires + 2EA
Courtesy de l'artiste et de la Galerie Yautepec

Calixto Ramirez

Washington y Platón Sánchez, 2011
05:37 minutes
Stereo
Couleur
5 examplaires
MiniDV NTSC transféré sur DVD
Courtesy de l'artiste et de la Galerie Yautepec

Natalia Ibáñez Lario

Exposé, 2012
03:24 minutes
Digital video sur DVD
Courtesy de l'artiste et de la Galerie Yautepec

Pour sa première participation à ART-O-RAMA, la galerie Mexicaine Yautepec présentera un ensemble d'œuvres qui partagent les mêmes préoccupations géométriques formelles tout en représentant des chemins divergeant à partir de et vers cette esthétique commune.

Love Will Tear Us Apart (2013) de Txema Novelo (Mexico, 1982) est la pièce la plus récente de sa série Crossroads. Elle fonctionne de manière algorithmique tout comme le symbole chrétien du Scrutum Fidei - ou Shield of the Trinity - dans lequel la signification de l'œuvre (le quatrième élément) est révélée uniquement par l'union de trois éléments visibles, des éléments triangulés.

La vidéo de Natalia Ibáñez Lario (Espagne, 1980), Exposé (2012), utilise la fonction par défaut "Exposé" sur Macintosh OSX pour convertir un groupe de 30 fenêtres vidéo Quicktime en une oeuvre d'art cinétique qui fait partie d'une recherche artistique plus large sur l'esthétique accidentelle.

Dans ce même esprit de donner un nouveau souffle à des formes anciennes, Aníbal Catalán (Mexique, 1973) présentera un ensemble de huit Polaroid intitulé Suprematistas Instantaneas (Instant Suprematists, 2011), dans lequel il crée des compositions formelles qui rappellent les œuvres d'El Lissitzky et Kazimir Malevitch par l'utilisation de la peinture et de l'encre sur des photographies instantanées de ses propres sculptures.

Ryan Perez (Etats-Unis, 1982) présentera des œuvres de sa série B.O.G.O. Vision Mini (2013), de nouvelles versions réduites de ses photographies géométriques abstraites de constructions d'ateliers, encadrées dans un langage visuel et conceptuel qui brouille volontairement les frontières entre art et design industriel, sens et sensualité.

Explorer des idées interdisciplinaires reliées sera le travail photographique de la série La Cruz del Sur de Ramiro Chaves (Argentine, 1979). Son travail représente une enquête approfondie et un dialogue artistique avec les œuvres architecturales de l'artiste allemand Mathias Goeritz dans et autour de la ville de Mexico. Grâce à l'utilisation de longues expositions, Chaves ancre la dimension du temps dans ses œuvres, en s'appuyant sur ​​sa propre conception de l'architecture émotionnelle de Goeritz, créant des œuvres qui sont tout à la fois abstraites, évocatrices, et documentaires.

Enfin, deux vidéos de Calixto Ramirez (Mexique, 1980) seront projetées en boucle : Anti-Monumento (2008), et Whashington and Platon Sanchez (2011), qui définissent de manière ludique leurs formes centrales à travers des procédés du faire et du défaire.