SHOW-ROOM 2012

Thomas Boulmier
Thomas Boulmier

blowing in the air, 2012
série de collage sur des feuilles de catalogue, papier
20x32
Courtesy de l'artiste

Qu'il s'agisse de collages ou d'installations, le travail de Thomas Boulmier semble motivé par une même intention, celle de reformuler la charge symbolique des éléments qu'il manipule. Ses collages, faits de la coagulation de pages de différentes éditions hétérogènes, construisent au fur et à mesure un catalogue au propos incertain. Les agencements qu'il réalise avec quelques meubles et bibelots de toutes sortes apparaissent comme des objets de contemplation dont le sens reste à distance. En les agençant, en leur trouvant de nouvelles places dans les ensembles qu'il compose pour eux, Thomas Boulmier offre ainsi à des images ou à des objets une modalité d'appréhension inédite.

Il intervient ainsi là où se formule le sens. Et cela implique une forme particulière de considération pour ces choses qu'il extrait du monde dans lequel elles circulent habituellement. Dans leurs contextes naturels elles sont subordonnées à un sens, une fonction, c'est-à-dire des énoncés qui ne laisse aucune place au doute. Extraites de ces environnements d'origine elles perdent leur signification initialement imputée. Thomas Boulmier leur en offre une nouvelle, beaucoup moins normée.

Le travail de Thomas Boulmier est ainsi marqué par une forme de doute quant à ce qui caractérise le réel et la relation que nous entretenons avec lui. Car, si la représentation implique une mise à distance du monde, agir directement sur celui-ci comme le fait Thomas Boulmier n'est pas sans désorienter nos cadres de lecture.

texte François Aubart